Oups !

Vous avez un produit en prévente dans votre panier : vous ne pouvez pas le commander en même temps que les autres articles de notre site.
Videz votre panier ou faites deux commandes séparées.

Le meilleur compromis qu'on ait trouvé entre résistance, confort et éthique.

loom baskets blanche cuir récapitulatif desktop

loom baskets blanche cuir récapitulatif mobile

Une semelle résistante

La raison principale pour laquelle on jette nos baskets, c’est parce que la semelle est trop usée. Alors on a testé différentes semelles en labo et on a choisi la marque la plus solide : Bolflex. Et pour qu’elle dure encore plus longtemps, on a rajouté une peu de matière au niveau des zones d’usure. Voir le résultat des tests.

loom baskets blanches en cuir semelle gomme recyclée
loom baskets blanches en cuir détail couture

Arrêtez de décoller !

Pour éviter que vos semelles finissent par se décoller, elles sont d'abord collées au cuir (avec une colle sans solvants, c’est mieux pour tout le monde) puis cousues avec une piqûre latérale.

Du cuir solide et respirant

Pour l’extérieur de notre basket, on voulait un cuir pleine fleur, la partie la plus solide de la peau (là où la densité de fibres de collagène est la plus forte). L’autre avantage d’un cuir de cette qualité, c’est que c’est respirant (normal, c’est de la peau) à condition ne pas trop le recouvrir de teinture ou de plastique. Ce beau cuir pleine fleur pas trop couvert, on l’a trouvé chez Palomares, un tanneur Espagnol. Plus d'infos sur notre choix du cuir ici.

loom baskets blanches en cuir détail cuir pleine fleur
loom baskets blanches en cuir confortables

Sans ampoules la fête est plus cool

Plus il y a d’empiècements, plus il y a de coutures, ce qui rigidifie la basket au risque de la rendre inconfortable (dans le petit monde de la chaussure, on dit que ça diminue le "prêtant"). Chez nous, tout l’extérieur de la basket n’est constitué que d’une seule pièce de cuir : ça coûte plus cher mais c’est plus confortable.

Tout confort

La semelle intérieure est en latex à mémoire de forme (et elle est amovible), on a ajouté deux mousses épaisses pour entourer la cheville, on a mis un antiglissoir en cuir retourné pour bien maintenir votre pied au niveau du talon et éviter que la doublure ne se troue à cet endroit. Et pour être sûr que vous ayez les pieds bien aérés, on a rajouté des oeillets sur le côté.

loom baskets blanches en cuir semelle intérieure amovible
loom baskets blanches en cuir détail intérieur

Tant qu’on a la santé

La doublure intérieure est en cuir à tannage végétal et teinture naturelle. Bonne nouvelle pour vos pieds : comme il n'y a aucun résidu de métaux ou de produits toxiques dedans, pas de risques d’allergies ou autres problèmes de peau.

Des lacets solides

Le lacet qui vous reste dans la main après avoir tiré un coup sec, ça vous est déjà arrivé ? Pas de risque ici : nos lacets sont en polyester (recyclé), plus résistant que le coton. Et on les glisse dans un passant de la languette pour qu’elle reste droite.

loom baskets blanches en cuir lacets polyester recyclé
loom baskets blanches en cuir détail oeillets

Des oeillets pour les flemmards

Plein de gens finissent par abîmer l’arrière de leurs chaussures par flemme de desserrer les lacets. Alors pour que ce soit plus facile et que les lacets glissent mieux, on a mis des oeillets en métal.

Un travail d’équipe...

En toute honnêteté, on n’aurait jamais réussi à faire une basket de cette qualité seuls. On a eu le droit à un sacré coup de main de Caroline (une ancienne de chez Hermès et queen de la sneaker) qui nous a fait rencontrer Xavier, chez qui sont assemblées nos chaussures, qui nous a fait rencontrer Rogerio, chez qui sont fabriquées nos semelles, qui nous a fait rencontrer… enfin vous avez compris ?

loom baskets blanches en cuir fiche technique
loom baskets blanches en cuir usine

... et en filière.

La plupart des pièces de notre basket sont fabriquées dans un rayon de 50km autour de Porto au Portugal, par un écosystème d’entreprises qui ont l’habitude de travailler ensemble. C’est ce qu’on appelle une “filière”. Non seulement ça permet de gagner en qualité et en réactivité, mais ça évite que la basket n’aie à parcourir 40 000 km avant d’arriver chez vous et surtout ça permet à un réseau d’entreprises locales de travailler en symbiose. C’est pas ça l’avenir de l’économie ?

basket résistante loom carrousel 1

basket résistante loom carrousel 2