Panier
Votre panier est vide.

Comment déboulocher ses chaussettes ? 

Il arrive que nos chaussettes, socquettes et chaussettes en laine boulochent après quelques mois de port pour différentes raisons : 

  • Si vous constatez des bouloches au niveau des zones de frottement sur vos chaussettes et socquettes c'est la couche de polyamide qui s'use, protégeant ainsi la structure en coton ou en laine. C'est la meilleure solution qu’on a trouvée pour retarder au maximum l'apparition de trou.
  • Si vos chaussettes en laine boulochent c’est parce qu’elles sont constituées de petites fibres de kératines qui sont moulinées les unes aux autres pour en constituer un fil qui sera ensuite tricoté pour devenir un vêtement. Ces fibres sont de longueurs assez variables. La conséquence, c'est que les fibres les plus courtes rebiquent et dépassent de la masse. Si vous avez les cheveux longs, vous pouvez observer le même phénomène. "Tournicotez" une mèche de cheveux et vous verrez quelques pointes dépasser de la mèche principale. C’est exactement ce qu’il se passe dans vos chaussettes en laine. Quand elles sont frottées les unes aux autres, les petites fibres qui dépassent s’entremêlent et c’est à ce moment-là qu’apparaissent les bouloches.

Si ces bouloches ne vous dérangent pas (et on est plutôt de cet avis chez Loom) vous pouvez aussi les laisser vivre leur vie de bouloches : personne ne le verra et elles n'abîment pas vos chaussettes.

Si ces bouloches vous dérangent vous pouvez très bien les éliminer à l’aide d’un rasoir à bouloches électrique comme celui-ci (il en existe des centaines mais celui-ci est vraiment notre préféré, on vous explique bientôt pourquoi). Cette opération n'abîme pas vos chaussettes et vous prendra une minute par chaussette : 

Vous commencez à nous connaître, on ne recule jamais devant l'occasion de vous montrer un avant / après satisfaisant : 

avant après déboulochages des chaussettes Loom en laine

Comme un goût de bouloche bouloche sur les ondes

Bienvenue sur ces pages dédiées à l’entretien de vos vêtements !

Je m’appelle Claire et je suis en charge de suivre la production chez Loom. En gros, j’essaye d’éviter les ruptures de stock sur notre site (bon c’est pas encore parfait, mais j’y travaille) et je m’assure tout au long des étapes de fabrication que les vêtements sont conformes à nos exigences de qualité.

En plus de ça, je suis passionnée par tout ce qui permet d’allonger la durée de vie de nos vêtements : entretien, réparation et autres astuces de grand-mère. J’aime donner des “petits suppléments d'âme” aux vêtements, les retravailler, les réparer, leur redonner une chance quand plus personne ne veut d’eux. Sur ces pages, j'essaierai de vous transmettre ce que je sais et qui pourrait vous être utile.

Dernière chose : toutes les astuces que vous trouverez sur ce site, je les ai vraiment testées et je me suis assurée personnellement qu’elles marchent (en d’autres termes, ce n’est pas un copié-collé de recherches sur internet). Si vous en avez des nouvelles à me suggérer, j’adorerais recevoir vos mails à hello@loom.fr.

Bienvenue sur ces pages dédiées à l’entretien de vos vêtements !

Je m’appelle Claire et je suis en charge de suivre la production chez Loom. En gros, j’essaye d’éviter les ruptures de stock sur notre site (bon c’est pas encore parfait, mais j’y travaille) et je m’assure tout au long des étapes de fabrication que les vêtements sont conformes à nos exigences de qualité.

En plus de ça, je suis passionnée par tout ce qui permet d’allonger la durée de vie de nos vêtements : entretien, réparation et autres astuces de grand-mère. J’aime donner des “petits suppléments d'âme” aux vêtements, les retravailler, les réparer, leur redonner une chance quand plus personne ne veut d’eux. Sur ces pages, j'essaierai de vous transmettre ce que je sais et qui pourrait vous être utile.

Dernière chose : toutes les astuces que vous trouverez sur ce site, je les ai vraiment testées et je me suis assurée personnellement qu’elles marchent (en d’autres termes, ce n’est pas un copié-collé de recherches sur internet). Si vous en avez des nouvelles à me suggérer, j’adorerais recevoir vos mails à hello@loom.fr.