Nos conseils d’entretien pour la ceinture :

Un cuir non entretenu va forcément tôt ou tard se dessécher, craqueler ou perdre sa forme. Et après, ce sera foutu : plus aucun retour en arrière ne sera possible, même si le cuir est d’excellente qualité. Au contraire, si vous y passez un peu de temps, vous pourrez garder votre ceinture pendant des années.

La chose fondamentale à comprendre, c’est que le cuir est composé d’environ 5% de corps gras – ce sont eux qui lui donnent sa souplesse et sa résistance. S’ils s’échappent, le cuir se dessèche. Votre objectif est donc simple : maintenir le cuir gras. Il faut donc régulièrement le “nourrir”, au moins une fois tous les ans. Idéalement avec un produit spécial type cire d’abeille, mais au pire, n’importe quelle crème hydratante de votre salle de bain fera l’affaire.

D’autre part, votre ceinture est en cuir pleine fleur à tannage végétal, un procédé qui permet au cuir de se patiner avec le temps. Au fil des années, les griffures ou éraflures marqueront légèrement le cuir et sa couleur va évoluer. Ce n’est pas un signe de mauvaise qualité, au contraire : le temps qui passe va donner une personnalité unique à votre ceinture. Si vous voulez atténuer ses marques, passez un chiffon avec une crème hydratante sur votre ceinture de temps en temps.

Enfin, la ceinture va s’incurver au fur et à mesure que vous la portez et épouser la forme de votre taille (cliquez ici pour voir à quoi ça ressemble au bout d'un an de port quotidien). Ne vous inquiétez pas, c'est normal : c’est ce qui fait que les ceintures en cuir sont si confortables.

Et le cuir reste une matière naturelle, donc si d’ici quelques dizaines d’années vous voulez redonner une nouvelle jeunesse à votre ceinture, vous pouvez l’amener chez votre cordonnier habituel, qui pourra remplacer la bande de cuir et conserver la boucle grâce au système de fixation par rivets de la ceinture.

Et voilà !