Panier
Votre panier est vide.

Comment enlever les bouloches sur ses pulls ?

Si vous avez déjà commandé chez nous, vous savez peut-être que, un an après votre achat, on vous envoie un mail pour vous demander ce qu’est devenu votre vêtement et surtout si vous le portez encore. Parfois, vous nous dites que vous ne portez plus vos pulls parce qu'ils ont bouloché... et il n'y a rien qui me désole plus (sauf peut-être les Gargouilles ou les armoires chauffantes) parce qu’avec les bons outils, on peut enlever les bouloches hyper facilement. Et c'est que je vais vous montrer dans cet article.

Pourquoi votre pull bouloche ? 

Les bouloches apparaissent sur les zones de frottement donc sous les bras, dans le bas du dos (si vous portez fréquemment un sac à dos), sur vos cols (si vous avez de la barbe)… La raison ? Avec les frottements, les fibrilles qui dépassent de la maille s’entremêlent les unes aux autres et forment des bouloches. Illustration : 

Ça c'est la surface de votre pull, et les petits traits qui en dépassent ce sont les fibrilles qui deviendront des bouloches

La bonne nouvelle, c’est que plus vous enlevez les bouloches, moins elles réapparaissent. Et oui, “déboulocher” élimine une partie des petites fibrilles qui forment les bouloches. Quand il n’y a plus de fibrilles, il n’y a plus de bouloches possibles !

Chez Loom, pour éviter au maximum ce phénomène de boulochage sur nos pulls, on procède en deux étapes : 

  • On ne sélectionne que des laines à longues fibres* - car elles comportent moins de fibrilles qui dépassent. 
  • On teste en laboratoire (via le test Martindale) chaque laine sélectionnée pour voir comment elle résiste aux frottements. Cela nous permet d’exclure celles qui boulochent trop.

Le supplice du test Martindale, pire qu’un combat contre Cylindric le Germain

Toute la subtilité ensuite est de trouver le meilleur compromis entre une laine plus pelucheuse qui sera douce mais qui aura plus tendance à beaucoup boulocher et une laine plus rêche qui boulochera très peu mais qui sera moins confortable.

* La laine “longue fibre” est plus chère car 1) elle est plus rare : seules certaines espèces de mouton, comme le mérinos, la produisent et 2) elle nécessite un traitement et un peignage plus long. C’est pour cela que généralement, on peut considérer qu’un pull en laine pas cher = courtes fibres = bouloche beaucoup. 

Test des méthodes de déboulochage

Une rapide recherche sur internet vous révélera qu’il y a un paquet d’instruments qui permettent d’enlever les bouloches, du rasoir anti-bouloche électrique au peigne spécifique. Oui, mais est-ce que toutes ces méthodes marchent ? Et laquelle est la plus efficace ? La plus écolo ?

Pour répondre à nos interrogations, on a eu la chance de rencontrer Carole, une fille géniale qui tente toujours pleins de “trucs”, depuis l’étude des biais dans le recrutement jusqu’à la conception d'un quiz dédié aux calembours. Et l’un de ses “trucs”, c'est le "bouloches project". Elle en avait marre d'être obligée d'acheter des rasoirs anti-bouloche électriques made in China pour retirer les bouloches, alors elle a décidé de détourner des objets du quotidien pour voir ce qui marche le mieux.

loom comparatif méthodes déboulochage

Le banc de test de Carole : 1 - peigne à poux, 2+3 - rasoirs et tondeuses électriques, 4 - éponge côté abrasif, 5+9 - gants de gommage, 6+8+11+12+13+15 - rasoirs anti-bouloche électriques, 7 - brosse anti-bouloche, 10 - gant en caoutchouc, 14 - rasoir jetable, 16 - pierre à déboulocher

Elle a testé tous les objets qui lui semblaient pertinents et elle les a noté selon 6 critères :

  • Est-ce que ça enlève vraiment les bouloches ?
  • Est-ce que ça abîme le vêtement ?
  • Est-ce que le déboulochage est rapide ?
  • Est-ce que l’objet va tenir dans le temps - ou bien faut-il en racheter un nouveau tous les 6 mois ?
  • Est-ce qu’il est fabriqué localement ?
  • Est-ce qu’il peut servir à d’autres choses ?

Voici les résultats les plus intéressants de son comparatif : 

loom tableau comparatif méthodes déboulochage

Oubliez les pierres et brosses anti-bouloches : les tests ont montré qu’elles sont inefficaces et abîment les mailles (peut-être qu’elles fonctionnent mieux sur des tissus en laine type manteau ? Un jour, on testera ça). Même chose pour les rasoirs jetables et autres éponges abrasives.

Peigne à poux ou rasoir anti-bouloche électrique ?

Mais c’est quoi le mieux alors ? En fait : ça dépend de ce que vous cherchez.

Pour Carole qui essaye d’avoir moins d’objets chez elle, le peigne à poux est sa solution idéale : il est petit et multifonction (sauf si vous n’avez pas d’enfant à la maison, ou que vous avez la chance inouïe qu’ils soient épargnés par ce fléau des cours de récré). Même si son utilisation est un poil plus longue que celle du rasoir anti-bouloche électrique, elle le préfère car c’est un objet “low tech”. Donc un outil sans technologie très sophistiquée, qui ne risque pas de tomber en panne au bout de 10 minutes d’utilisation, qui consomme peu de ressources et qui n’est pas fabriqué à l’autre bout du monde dans des méga-usines pas forcément soucieuses des gens et de l’environnement.

Vous en trouverez dans toutes les pharmacies. Pour enlever les bouloches avec cette méthode, il suffit de peigner votre pull en positionnant le peigne parallèlement à la maille et il arrachera les bouloches telles de vilaines lentes. 

Le peigne à poux en action

En ce qui me concerne, la patience n’étant pas ma plus grande qualité, la solution que je préfère, c’est le rasoir anti-bouloche électrique. Certes, ce n’est pas une solution low tech ni multifonction, mais si vous prêtez attention à certains détails pour choisir un bon rasoir électrique (que je détaille plus bas), vous garderez votre appareil de nombreuses années sans problème.

Le rasoir anti-bouloche électrique en action

Comment choisir un bon rasoir anti-bouloche électrique 

Si cet article vous donne envie d’acheter un déboulocheur électrique, on vous conseille de veiller aux points suivants : 

  • Pas de batterie : privilégiez une alimentation sur secteur parce que les batteries de ce type d’appareils s’usent trop vite. Et optez bien pour une prise française.
  • Avis clients : tous les rasoirs électriques ne se valent vraiment pas, donc je vous conseille de vous fier aux avis client et d’opter pour l’appareil ayant la meilleure note.

Je suis particulièrement satisfaite du rasoir à bouloche Beautureal à 29€, malheureusement, on ne le trouve que sur amazon et ça nous fait bien mal au coeur ainsi que du rasoir à bouloche Solac, trouvable chez Darty où son prix oscille entre 24€ et 50€ selon les périodes. En revanche, je vous déconseille le rasoir Philips dont la batterie est devenue extrêmement faiblarde en moins de deux ans. J’insiste donc : privilégiez les rasoirs qui se branchent sur secteur pour prolonger la durée de vie du produit. 

Malheureusement, on ne trouve pas d’information concernant le pays de fabrication des deux rasoirs anti-bouloche électriques qu’on vous recommande (ce n’est pas indiqué sur le site web de la marque, ni sur le packaging, ni sur la notice…). Comme les autres rasoirs proviennent essentiellement d’Asie, on imagine qu’il en est de même pour ces deux modèles. Si vous connaissez un rasoir anti-bouloche électrique made in Europe, faites-nous signe !

Gang of bouloches

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, vous faîtes désormais partie du gang des reines et rois de la bouloche. Vous verrez qu’une fois qu’on est bien outillé, on a envie de déboulocher tout ce qui nous passe par la main : tapis, rideaux, t-shirts, chaussettes… Jeter un produit car il est couvert de bouloches ne sera donc plus une option ;-)

avant après déboulochages des chaussettes Loom en laine

Comme un goût de bouloche bouloche sur les ondes

Bienvenue sur ces pages dédiées à l’entretien de vos vêtements !

Je m’appelle Claire et je suis en charge de suivre la production chez Loom. En gros, j’essaye d’éviter les ruptures de stock sur notre site (bon c’est pas encore parfait, mais j’y travaille) et je m’assure tout au long des étapes de fabrication que les vêtements sont conformes à nos exigences de qualité.

En plus de ça, je suis passionnée par tout ce qui permet d’allonger la durée de vie de nos vêtements : entretien, réparation et autres astuces de grand-mère. J’aime donner des “petits suppléments d'âme” aux vêtements, les retravailler, les réparer, leur redonner une chance quand plus personne ne veut d’eux. Sur ces pages, j'essaierai de vous transmettre ce que je sais et qui pourrait vous être utile.

Dernière chose : toutes les astuces que vous trouverez sur ce site, je les ai vraiment testées et je me suis assurée personnellement qu’elles marchent (en d’autres termes, ce n’est pas un copié-collé de recherches sur internet). Si vous en avez des nouvelles à me suggérer, j’adorerais recevoir vos mails à hello@loom.fr.