Ne pas pousser à la consommation

Pour la planète, mieux vaut acheter un t-shirt de fast fashion que deux Loom.

Dans un monde où la surproduction et la surconsommation mettent en péril notre avenir, c'est la responsabilité des marques de ne pas vous pousser à acheter des choses vous n'avez pas besoin. Voici comment on s'y prend chez Loom.

loom pas de pub

Pas de pub

Ni à la télé, ni sur Facebook, ni dans le métro. Ni avec de l’affiliation, ni en envoyant des produits gratuits à des journalistes. Bref : on ne paye jamais pour vous faire acheter nos produits. Notre seule façon de faire parler de Loom, c’est par le bouche-à-oreille – ça nous oblige à faire vraiment les choses bien.

Pas de pub

Ni à la télé, ni sur Facebook, ni dans le métro. Ni avec de l’affiliation, ni en envoyant des produits à des journalistes.
Bref : on ne paye jamais pour vous inciter à acheter nos produits. Notre seule façon de faire parler de nous, c’est par le bouche-à-oreille : ça nous oblige à faire les choses vraiment bien.

Jamais de soldes ni de promos

Aujourd’hui, un vêtement sur deux est vendu en soldes ou en promo. Contrairement à leur vocation d’origine, les prix barrés ne servent plus à déstocker : ils sont juste devenus une façon de vous faire acheter plus.

Des générations, pas des “collections”

Certaines marques de fast fashion changent de collection presque chaque semaine pour entretenir le désir de consommer. Chez Loom, au lieu de mettre de l’énergie dans le développement d'une nouvelle pièce à la mode, on préfère améliorer notre produit pour que chaque “génération” soit meilleure que la précédente.

Stop aux dark patterns

C’est devenu la norme dans le commerce : jouer sur nos faiblesses psychologiques pour nous inciter à consommer plus, par exemple avec des prix qui se terminent par 9,99, des quantités “limitées”, “un produit acheté pour un produit offert” … Chez Loom, on a décidé de ne (plus) jamais utiliser ces "dark patterns".

Le client n'est pas roi

On essaye vraiment de vous faire plaisir, mais pas à n'importe quel prix : il y a des choses qui apportent un peu de satisfaction mais qui abîment trop la planète ou les personnes. Par exemple, vous livrer en 24h, ça veut dire faire rouler des camions à moitié vides et mettre la pression sur les livreurs. C’est du “confort marginal”, et tout le monde doit y renoncer.

Jamais de soldes ni de promos

Aujourd’hui, un vêtement sur deux est vendu en soldes ou en promo. Contrairement à leur vocation d’origine, les prix barrés ne servent plus à déstocker : ils sont juste devenus une façon de vous faire acheter plus.

loom pas de soldes ni de promo
loom générations

Des générations, pas des “collections”

Certaines marques de fast fashion changent de collection presque chaque semaine pour entretenir le désir de consommer. Chez Loom, au lieu de mettre de l’énergie dans le développement d'une nouvelle pièce à la mode, on préfère améliorer nos vêtements pour que chaque “génération” soit meilleure que la précédente.

Stop aux dark patterns

C’est devenu la norme dans le commerce : jouer sur nos faiblesses psychologiques pour nous inciter à consommer plus, par exemple avec des prix qui se terminent par 9,99, des quantités limitées, “un produit acheté pour un produit offert” … Chez Loom, on a décidé de ne (plus) jamais utiliser ces "dark patterns".

dark pattern
loom confort marginal

Le client n'est pas roi

On essaye vraiment de vous faire plaisir, mais pas à n'importe quel prix : il y a des choses qui apportent un peu de satisfaction mais qui abîment trop la planète ou les personnes. Par exemple, vous livrer en 24h, ça veut dire faire rouler des camions à moitié vides et mettre la pression sur les personnes qui livrent. C’est du “confort marginal”, et tout le monde doit y renoncer.

Si on peut se permettre de ne pas inciter à la consommation, c’est parce que Loom est une entreprise indépendante et que personne ne nous pousse à la croissance.