Derrière des vêtements, il y a d'abord
des fabricants

Nos usines

La majorité des ouvrières textiles ne gagnent pas assez pour subvenir à leurs besoins fondamentaux. C'est pour cela qu'on ne choisit que des pays où l'État protège correctement ses travailleurs : le Portugal, la France, l'Espagne et l'Italie. On visite aussi régulièrement les usines et on noue avec elles une relation de confiance sur le long terme : pour nous, c'est une meilleure garantie que n'importe quelle certification.

Paços de Ferreira, Portugal

Chemises
95 employés

Ce n'est pas la première usine à qui l'on confie nos chemises, mais ce sera sûrement la dernière. Elles passent entre les mains qui confectionnent aussi celles des maisons de luxe. Du coup, question savoir-faire et qualité, on pense ne être pas trop mal lotis.

Porto, Portugal

Sweats, T-shirts et polos
25 employés

Quand on rencontre des fabricants et qu'on leur parle de résistance, ils sont souvent un peu décontenancés... Mais pas José-Pedro, qui nous a tout de suite expliqué comment faire un zip qui ne gondole pas ou un cordon qui tient la route.

Esmeriz, Portugal

Pantalons
15 employés

Après quinze ans à faire des jeans et des chinos pour d'autres, Andreia et son mari ont voulu monter leur propre atelier. Et ils ont eu raison : c'est propre, c'est lumineux, c'est joyeux et le travail est de qualité. Résultat ? Les plus chouettes marques européennes leurs confient leurs pantalons.

Santa Cristina, Portugal

Pulls et bonnets
15 employés

Ici la maille, c'est une affaire de famille. La mère s'occupe de la production, le père répare les machines, la fille coordonne tout ça et pour leur prêter main forte, une dizaine d'ouvrières aux doigts de fée viennent leurs prêter main forte. Pas étonnant que dans leurs pulls, on se sente comme à la maison.

Fougères, France

Ceintures
175 employés

C’est près de la petite cité médiévale de Fougères qu’on produit nos ceintures. Un atelier avec une équipe hyper engagée sur la qualité des produits, et aussi très soucieuse de l’environnement : toutes les chutes de matières premières y sont recyclées.

Ubrique, Espagne

Porte-cartes
75 employés

Notre atelier, on l’a trouvé en remontant la piste des plus grands maroquiniers de luxe. Pepe, le patron, est accro aux détails. Et pour le contrôle qualité, il vous invite volontiers à piocher au hasard dans un bac d’articles. Il sait que rien ne lui échappe.

Côme, Italie

Cravates
95 employés

Côme c'est : la maison de vacances de Georges Clooney, un lac magnifique, mais surtout la capitale de la soie. Dans la famille d'Alessandro, ça fait 60 ans qu'on fabrique des cravates en grenadine de soie. On y trouve même les deux derniers métiers à tisser qui en produisent encore.

Burlats, France

Chaussettes
30

Nos chaussettes sont tricotées et assemblées dans le Tarn, par une usine récemment labellisée “entreprise du patrimoine vivant”. En plus d’être des gens sérieux, ce sont des gens biens : c'est vers eux que les agriculteurs du coin se tournent pour valoriser la laine de leurs moutons plutôt que de la vendre à perte (ce qui se passe dans 99% des cas en France).

Troyes, France

Colis
40

Dans notre centre logistique, pas besoin d'une pression monstre ou de robots pour être hyper efficace : Benjamin réceptionne les vêtements en provenance de nos usines, Anaïs contrôle la qualité, Andréa envoie les colis aux clients et Isabelle gère les retours.