• short coton bio loom bleu de prusse main
  • short coton bio loom bleu de prusse détail matière
  • short coton bio loom bleu de prusse jambes
  • short coton bio loom bleu de prusse détail poche arrière
  • short coton bio loom bleu de prusse détail
  • short coton bio loom bleu de prusse dos

Le short

65€
3e génération

Améliorations de la 3e génération :

  • Nous avons choisi un tissu plus souple et plus confortable
  • Nous sommes passés à une teinture “garment dyed” (i.e. après que le short ait été confectionné), ce qui donne un rendu moins lisse au tissu et une couleur qui patine mieux avec le temps
  • Nous avons corrigé les mesures de la poche pour éviter que les objets ne glissent quand on s’assoit

Améliorations de la 2e génération :

  • Nous avons principalement revu la coupe de ce short pour le rendre plus ample, moins serré aux cuisses et aux fesses.
  • Nous avons résolu le problème de teinture qu'avait la première génération (virage de couleur sous l'effet combiné des UVs et de la transpiration)
Bleu de Prusse
Geoffroy mesure 1m90 et porte le short en taille M.
Trouver ma taille

Trois méthodes pour trouver votre taille de short

On ne fait pas forcément la même taille en haut qu'en bas : ce n'est pas parce que vous portez vos t-shirts en M que vous porterez votre short en M. Pour vous guider, il vaut mieux vous référer à la taille de pantalon que vous avez l’habitude de porter.

1. Avec votre taille de pantalon

Taille US (ex : chino Loom)272829303132333436
Taille shortXSXSSSMMLLXL

2. Avec nous

Donnez-nous quelques infos sur vous en répondant à nos 3 questions en cliquant ici et notre équipe d’experts en morphologie vous répondra sous 24h (ça s’appelle l’expérience monsieur).

3. Avec un mètre

Choisissez un short qui vous va bien (on parle de la taille, pas de la couleur). Mesurez-le à plat puis rapportez-vous au tableau ci-dessous :

TAILLE (CM)XSSMLXL
a - Largeur ceinture38,54143,54648,5
b - Ouverture jambe25,7526,527,252828,75
c - Longueur arrière36,537,538,539,540,5

PS : Fabriquer des vêtements est un travail manuel. Ces mesures peuvent donc varier de plus ou moins 1 cm.

Taille aussi disponible en boutique
Notre boutique est située au 4 rue Barbette dans le Marais à Paris. Ouverture du mardi au vendredi : 11h-14h et 15h-19h. Le samedi : 11h-19h.

Livraison en deux à trois jours ouvrés

Si vous commandez maintenant, votre colis sera confié à Colissimo dans l'après-midi. Il y a 90% de chances que vous le receviez d’ici jeudi.

Livraison offerte à partir de 100€ - échanges et retours gratuits pendant 30 jours.

Quand il revient, on vous prévient

Désolé, ce produit est épuisé, mais nos usines sont déjà au boulot pour le fabriquer. Soyez le premier au courant quand on a de nouveau du stock.

Un bermuda à la coupe droite indémodable (qui s’arrête juste au-dessus du genou) avec un beau tissu sergé en coton, assez épais pour résister au temps et ne pas trop froisser. Contrairement à nos autres vêtements, on a choisi de teindre ce short après fabrication : une teinture dite “garment-dyed” qui lui donne un aspect vintage et va joliment se patiner avec les expositions au soleil, les nombreux lavages et les après-m à la plage. Bonus : bouton type « jeans » qui ne se découd pas, couture d’entrejambe doublée contre les craquages, poche arrière zippée pour les clés.

Détails techniques
  • 98% coton 2% élasthanne
  • Tissu sergé dense de 330g/m2 (type jean) : solide, souple et qui froisse peu
  • Teinture “garment dyed”  (i.e. après que le short ait été confectionné), pour donner un aspect moins lisse et patiner plus joliment
  • Couture de l’entrejambe renforcée pour ne pas craquer
  • Bouton en métal type jeans pour éviter qu’il ne se découse
  • Poche arrière zippée : avec un bouton il finirait pas se découdre, sans rien, elle finirait par bailler
  • Zips YKK : les plus solides qu’on connaisse
  • Prélavage en usine pour éviter le rétrécissement chez vous
  • Tissu certifié OEKO-TEX® sans substances nocives pour la santé
  • Attention ! Sur cette production, le coton n’est pas bio : ce n’est pas ce que nous voulions, mais il y a eu un malentendu avec notre usine et nous nous en sommes rendu compte trop tard, le tissu étant déjà produit. Sur les prochaines productions, nous veillerons à utiliser du coton bio, comme pour tous nos autres vêtements.
Pays de fabrication
Pour ne pas vous noyer sous les informations, on ne met ici que les usines des 5 principales étapes de fabrication d'un vêtement : matières premières, filature, tissage/tricotage, teinture/finissage, confection.
  • Tissage, teinture, et confection : Portugal
  • Filature : recherche en cours
  • Coton : recherche en cours
Comment ce produit va vieillir
Comment on le sait ? On demande à nos clients et clientes leur avis sur le produit un an après l'achat. Et si le produit a moins d'un an, on vous donne nos prédictions grâce à certains retours spontanés et à notre expérience sur des produits similaires.

Le tissu de ce short est assez robuste : il s’usera avec le temps mais il est suffisamment dense pour tenir pas mal d’années. Comme pour un jean, il se détendra un peu au porté puis se “resserrera” après un passage en machine.
Mais soyons francs : la couleur de ce short va bouger. Les lavages, mais surtout les UV, le sel, le chlore ou la transpiration agressent fortement les teintures faites sur du coton. Impossible de faire une couleur immuable sans avoir recours au polyester ou aux produits chimiques toxiques. On a donc opté pour une gamme de couleurs plutôt claires et une teinture dite “garment-dyed” qui lui donne un aspect vintage et va joliment se patiner avec les expositions au soleil, les nombreux lavages et les après-m à la plage…

Impact environnemental
Cet impact est calculé avec la méthode de l'affichage environnemental français (en cours d’expérimentation).

Le short a un coût environnemental de 1578 points, selon la méthodologie officielle de l’affichage environnemental textile. C’est ce que sa fabrication “coûte” à la nature, quand on regarde son impact sur le changement climatique, l’acidification des océans, sa toxicité pour l’eau douce, etc.

Par comparaison, un vêtement de poids équivalent, 100% coton conventionnel, fabriqué au Bangladesh et vendu par une marque de fast fashion, a un coût environnemental de 4377 points.

Pourquoi cette différence ? Voici les principales raisons :

  • Les pays de production : fabriquer au Portugal ou en France nécessite moins d’énergies fossiles qu’au Bangladesh (un des principaux pays producteurs de vêtements low cost). Résultat : cette fabrication plus locale limite les impacts sur le changement climatique, l’acidification des océans ou l’épuisement des ressources.
  • La durabilité : les enseignes de fast fashion incitent à l’achat notamment en renouvelant très rapidement leurs collections et en proposant de très nombreuses références, et elles découragent de réparer en pratiquant des prix dérisoires. Cela augmente donc le nombre de vêtements vendus par personne et diminue le nombre de fois où un vêtement est porté. À l’inverse, chez Loom, nous avons choisi d’avoir des pratiques commerciales qui encouragent nos clients et clientes à garder leurs vêtements le plus longtemps possible.
  • Les invendus : en France, les enseignes de mode ont en moyenne 4% d’invendus (source ADEME). Comme nous ne renouvelons pas nos collections, nous n’en avons quasiment pas.

Même si on a tout fait pour qu’il soit le plus faible possible, l’impact environnemental de ce produit n’est pas négligeable. Donc avant d’acheter, faites durer vos vêtements le plus longtemps possible.

01.

Presque comme un jean

Vous voyez les légères diagonales sur le tissu ? Ça veut dire que c’est du “sergé”, comme un jean. Et ça a les mêmes avantages : 1- le tissu froissera peu, même après un séjour prolongé dans votre valise. 2 - on verra moins les tâches de barbecue. A ce tissu assez dense en coton, on a ajouté un tout petit peu d’élasthanne, pour le confort. A vous les grands écarts ! ​​P.S : on a doublé les coutures de l’entrejambe, parce que c’est souvent à cet endroit que les pantalons lâchent. Du coup, vous avez vraiment notre feu vert pour les grands écarts.

02.

Boutons et zip

Parce que les boutons classiques finissent toujours par se découdre, on a mis un bouton en métal comme sur un jean. Et pour la poche arrière, on a fait du “moins mais mieux” : une seule poche et sans bouton. Pourquoi ? Parce que si on met un bouton, il risque de se découdre. Et pour que la poche ne baille pas, on l’a fermée avec un zip YKK, la meilleure qualité qu’on connaisse. Parce que mieux vaut une poche qui ferme bien que deux qui ne servent à rien.

03.

Le casse-tête de la couleur

Pour faire des vêtements dont la couleur ne change pas avec les UVs, il y a deux options : choisir du polyester ou aller en Asie pour utiliser des colorants pas autorisés en Europe car trop toxiques. On a préféré opter pour une 3ème voie : une teinture dite “garment dyed”, faite directement sur le short après confection, qui lui donne un aspect un peu vintage. Résultat : comme on sait que la couleur de votre short va changer avec les lavages, le soleil, le chlore, la plage, on l’a pensée pour qu’elle se patine bien.

04.

Local au Portugal

Du local, parce que c’est important de garder des savoir-faire en Europe et d’assurer de bonnes conditions de travail aux personnes qui fabriquent nos vêtements : notre short est tissé, teint et confectionné au Portugal.