La durée de vie de nos vêtements dépend en grande partie de leur entretien. Alors on voudrait vous parler machine à laver, pince à linge et adoucissant.

 

Les règles de base

À chaque fois que vous lavez votre vêtement, il faut avoir deux choses en tête :

Laver c'est polluer

Eh oui, votre machine à laver et votre sèche linge consomment de l’énergie et des litres d’eau (potable) qu’il faut chauffer. Selon une étude du BCG, si vous portez un t-shirt 50 fois, la phase d'entretien sera responsable de la moitié de son empreinte carbone. Sans compter l’impact environnemental des produits nettoyants, adoucissants ou détachants dans les eaux usées.

Laver c’est user.

Le frottement, l’eau chaude, la lessive, l’adoucissant, l’essorage, c’est beaucoup de stress pour vos fringues, bien plus que lorsque vous les portez (sauf si votre travail consiste à ramper sur du verre brisé). De chaque lavage, vos vêtements ressortent forcément un peu plus abîmés.

Notre conseil principal, c’est donc de LAVER MOINS MAIS LAVER MIEUX. (ça marche vraiment avec tout ce concept non ?)

Nos conseils pour laver moins :

Ne lavez pas tout, tout le temps.

    Bon, ok, lavez tous les jours les vêtements dans lesquels vous avez transpiré (sous-vêtements, chaussettes...). Mais pour tous les autres (chinos, jeans, pulls, vestes, voire chemises et t-shirts), vous pouvez attendre bien plus longtemps : il n’y a aucune raison pour que les bactéries s’y développent et génèrent des mauvaises odeurs. Sachez par exemple que la marque suédoise Nudie Jeans recommande même à ses clients de ne pas laver ses jeans avant six mois. Non, ça ne fera pas de vous un crado et non, vous ne sentirez pas (plus) mauvais.

    Aérez plus

      Pendez vos vêtements à des cintres entre deux utilisations. Ca les aérera et suffira la plupart du temps à enlever toutes les odeurs.

      Vive la laine

        La laine est naturellement fongicide et bactéricide, donc si votre pull merinos n’est pas taché, vous n’avez à priori aucune raison de le laver : aérez-le tout au plus. Certaines marques créent même aujourd’hui des t-shirts et chemises en laine pour éviter les mauvaises odeurs.

        Stop au premier lavage

          Les vêtements Loom sont pré-lavés en usine (c'est notamment ce qui permet de les pré-rétrécir pour qu'ils ne perdent pas une taille à la première machine cnez vous). Donc pas besoin de faire un premier lavage chez vous après avoir déballé votre produit.


              Nos conseils pour laver mieux :

              • 30 glorieux degrés : les enzymes des lessives d’aujourd’hui sont tout aussi efficaces à 30° qu’à 40°. En plus, c’est plus écolo et ça abîmera moins votre vêtement.
              • Adieu veaux, vaches, sèche-linge : le sèche-linge, c’est consommateur en énergie (deux fois plus que la machine à laver) et cela réduit considérablement la durée de vie de votre vêtement. Surtout s’il contient de l’élasthanne, qui peut fondre à haute température, ou de la laine, qui rétrécira sous le coup de l’humidité et de la chaleur. Optez plutôt pour l’étendoir.
              • Lavez éco : lessive et adoucissant bio (moins toxique pour vous et la planète), programme éco (moins consommateur en énergie et en eau), vous savez déjà tout non ?
              • Fast and Furious : sortez votre linge dès que la machine est terminée, pour réduire la formation de plis et d’odeurs.
              • Fast and Furious 2 : quand vous faites une tache, le principal risque est qu’elle se fixe définitivement dans les fibres. Une fois ce point de non retour atteint, vous devrez vivre avec cette tâche jusqu’à la fin de vos jours. Vous devez donc toujours IMMÉDIATEMENT frotter délicatement la tache avec un tissu imbibé d’eau tiède et de savon pour éviter qu’elle ne s’incruste. Dans la plupart des cas, ça suffit. Si ce n’est pas le cas et que la tache est tenace : Google est votre ami.
              • Pendons-les ! On parle des produits tissés (où la matière n’est pas du tout élastique, comme les chinos ou les chemises). Ceux-là, vous pouvez les sécher et les ranger sur cintre.
              • C’est plié : pour tous les produits tricotés (chaussettes, t-shirt, pull, sweat...), il faut les ranger pliés dans votre armoire. Sur cintre, ils pourraient se déformer.
              • Microplastiques : tous les vêtements qui contiennent des matières synthétiques (spandex/élasthanne, nylon/polyamide, polyester, etc..) relâchent des micro-fibres plastiques qui se déversent dans les eaux usées avant de terminer dans les estomacs des petits poissons. Pour éviter cela, le sac Guppy Friend (à acheter ici) est une bonne solution : il retient les fibres plastiques pendant les lavages.
              • Le bon sens : lavez avec des couleurs similaires, faites gaffe aux mites, ne bourrez pas votre machine, ne faites pas une machine avec un seul t-shirt, mettez vos vêtements délicats dans un filet, évitez le fer à repasser (appliquer un métal chaud sur une surface n’a jamais fait de bien à personne) et le nettoyage à sec (qui consiste à asperger votre fringue de produits chimiques).

                Vous en voulez encore ?

                Cliquez sur les liens ci-dessous pour avoir accès aux conseils d'entretien spécifiques à chaque vêtement :

                Le t-shirt

                Le polo

                La chemise oxford

                La chemise vichy

                La chemise en flanelle

                La chemise formelle

                Le sweat

                Le hoodie

                Le pull léger

                Le pull épais

                Le pull point de riz

                Le chino

                Le bonnet

                Le porte-cartes

                La ceinture casual

                La ceinture formelle

                Les chaussettes


                Vous avez une question sur comment entretenir votre vêtement ? Ou des meilleurs conseils ? Ecrivez-nous à hello@loom.fr !